Esthétique dentaire : fêlures et fractures dentaires : ce qu'il faut savoir

Un choc, un traumatisme, une surcharge occlusale et/ou une faiblesse de la dent sont à l’origine des fêlures et fractures dentaires.
On les distingue de la carie dentaire. La carie dentaire, phénomène de destruction en raison d’une attaque acide, n’est pas considérée comme une fracture dentaire. En revanche, la fracture d’une obturation ou d’un pan dentaire fragile suite à une carie peut nécessiter un traitement identique à celui d’une fracture, à savoir la réalisation d’un onlay, d’un inlay (incrustation) ou d’une couronne céramique sur dent vivante ou dépulpée.

Le diagnostic, le traitement et le pronostic des fêlures et fractures dentaires sont difficiles. Les fêlures et fractures peuvent être horizontales, obliques ou verticales et avoir des conséquences très différentes, la fracture verticale étant la plus grave car nécessitant très souvent l’extraction de la dent. Fort heureusement, les implants dentaires nous sortent élégamment de ces situations.

Même si chaque cas est particulier, 4 stades peuvent grossièrement être identifiés dans les fêlures et fractures dentaires.

4e photo : un traumatisme dentaire pendant l’enfance peut entraîner une nécrose de pulpe dentaire et une discoloration importante de la dent. Selon le cas, une facette ou une couronne en céramique pourront améliorer nettement l’aspect de la partie visible de la dent. Attention : la teinte orange-brune de la racine restera inchangée et pourra devenir visible avec les années.

Article rédigé par le praticien le 14/03/2018