Implantologie : dans quels cas implanter ?

Cas 1 : Fragilité géométrique de la racine dentaire

fragilite-geo-1

fragilite-geo-2

Les racines de la première molaire inférieure gauche sont ramollies par la carie et les racines de la seconde molaire sont fracturées. Des couronnes à appui dentaire mèneront à l'échec assuré à ce stade, alors que des couronnes dentaires réalisées peu de temps après les traitements canalaires auraient sans doute été un succès. L’implantation est le traitement de choix à ce stade de délabrement.

Cas 2 : Fracture de la racine dentaire

fracture-racine

La fracture radiculaire a généré une infection osseuse qui ne peut guérir en raison des bactéries qui vont perpétuellement coloniser le trait de fracture. Une implantation est conseillée plusieurs mois après l'extraction.

Cas 3 : Résorption externe de la racine dentaire

image à venir

image1

image à venir

image2

image à venir

image3

image à venir

image4

Cas 4 : Agénésie dentaire

agenesie-dentaire-2

agenesie-dentaire-1

La croissance osseuse se termine chez ce jeune homme. Après une préparation orthodontique, l'indication implantaire pour les 2 incisives latérales maxillaires a pu être posée.

Article rédigé par le praticien le 06/03/2018